J’adore cette typo…

La typographie, la police, la font.. et j’en passe ! Autant de mots pour définir ce qui embellira VOS mots. La typographie fixe la langue et la rend visible.

Chaque chose peut évoluer, s’améliorer, se perfectionner et la typographie est l’exemple parfait, au plus grand bonheur des développeurs. 

S’il y a déjà quelques années, celle-ci ne faisait pas partie intégrante pour créer un site web, les choses ont bien évolué. Et oui, avant les agences de communication devaient se cantonner à choisir entre une vingtaine de familles de polices pour créer des designs, mais ça c’était avant… 

Aujourd’hui, les possibilités de fonts pour un site ont véritablement augmentées : BD, moderne, manuscrite, old school…

L’impact de la typographie. 

Gardez à l’esprit, qu’une typographie renvoie une image bien précise.

Prenons un exemple, mettez vous un moment dans la peau d’un graphiste

Si on vous demande de choisir une typographie pour un film d’horreur et un autre de Noël, choisiriez-vous la même ?

Ne me dites pas oui.. Forcément la typographie de Noël va être plus joyeuse, plus aérienne, tout en douceur. Tandis que celle d’horreur, va être beaucoup plus agressive, plus pointue, plus impactante. 

Pour les sites web, c’est la même chose, il faut réussir à adopter la bonne police pour refléter au mieux l’image voulue par l’entreprise. 

C’est devenu un vrai raisonnement pour les agences, car si l’exemple proposé était assez simple, parfois, il faut creuser un peu plus pour trouver le bon assemblage.

Quelques mots clés.

Parlons un peu de la technique. Les lecteurs doivent être capable de décoder des informations de la meilleure façon possible.

Pour cela, il existe plusieurs façons de traiter la police selon son intérêt. Vous connaissez sûrement les classiques : Majuscule, minuscule, italique, gras, la taille…

L’interlettrage ( ou “l’approche” ), c’est l’espace qu’on définit entre chaque caractère de la typographie.

L’interlignage est la distance entre les lignes séparées d’un caractère. Il est mesuré d’une ligne de caractère à une autre.

Les empattements ( ou “sérif” en anglais ) sont les terminaisons des caractères de la typographie. On dit qu’elle comporte des pieds. C’était un style très prisé auparavant, car toutes les machines à écrire utilisaient cette forme de police (exemple de font: Times New Roman ).

À l’inverse, la typo sans empattement ( dite “ sans sérif “ ) est désignée comme caractère en bâton ou linéale. Elle ne possède pas de pieds.

Si votre futur graphiste vous parle de ces termes, vous ne vous sentirez plus seul..

Si vous avez un projet en tête, découvrez de nombreuses typographies gratuites sur https://fonts.google.com/

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.